Les Floridiens devraient-ils voter aux élections californiennes ? Les Californiens devraient-ils voter en Floride ?

Le gouverneur Gavin Newsom vient de diffuser sa première publicité télévisée de réélection non pas en Californie mais en Floride, demandant aux Floridiens soit de rejoindre la lutte de la Californie contre les politiques des républicains au pouvoir en Floride, soit de déménager en Californie (et vraisemblablement de voter pour Newsom). En réponse, le gouverneur de Floride, Ron DeSantis, a fustigé les politiques californiennes et a accusé Newsom de traiter les Californiens « comme des paysans ».

La bagarre a été rejetée comme une pêche à la traîne partisane et une preuve des ambitions présidentielles des deux gouverneurs. Mais sa portée est plus large que cela. Sans le vouloir, Newson et DeSantis ouvrent la porte à une nouvelle idée démocratique aux implications mondiales.

La « représentation consociative » donnerait aux gens le pouvoir de voter pour des représentants là où ils ont des intérêts, mais où ils n’habitent pas. L’idée a du sens dans un monde hyper-connecté où d’autres gouvernements peuvent profondément affecter nos vies. Considérez comment la politique commerciale au Mexique ou en Asie a changé les économies des communautés américaines. Ou pensez à la façon dont les décisions des gouvernements des grandes villes peuvent affecter les perspectives d’emploi, le transport ou la sécurité des personnes dans les banlieues environnantes.

Ou considérez comment les politiques de grands États comme la Californie et la Floride peuvent s’influencer mutuellement. La Floride sous DeSantis a mené une attaque nationale contre la liberté des enseignants de dire ce qu’ils veulent dans les salles de classe. L’État a tellement limité les droits des femmes et des personnes transgenres que la Californie se fait un sanctuaire pour les personnes qui doivent quitter la Floride ou d’autres États pour exercer leurs droits. Pendant ce temps, la Californie tire régulièrement parti de sa taille pour façonner des lois ailleurs, sur des questions allant du changement climatique à l’immigration.

Dans un tel contexte, les Californiens méritent plus d’avoir leur mot à dire sur ce que fait la Floride – et, oui, vice versa.

Mais comment? La principale proposition de représentation consociée vient de

Joachim Blatter et Johannes Schulz, politologues à l’Université de Lucerne, Suisse, écrivant dans le European Journal of International Relations.

Blatter et Schulz soutiennent que le mondialisme a donné aux élites internationales une influence non démocratique sur les habitants d’autres pays, inspirant des contrecoups populistes qui polarisent la politique et sapent la démocratie.

Leur réponse à cette menace majeure est d’étendre la démocratie et de relier les électeurs de différents endroits. Blatter et Schulz soutiennent que les gouvernements dont les politiques se chevauchent devraient « mutuellement accorder à leurs citoyens le droit d’élire des représentants non seulement dans leur parlement national, mais aussi dans les parlements des « démocraties consociées » ».

Leur proposition est modeste. Les électeurs « étrangers » n’éliraient qu’une infime fraction de votre corps législatif. Et les législatures devraient s’agrandir pour accueillir ces nouveaux représentants «consociés» – afin que personne ne perde la représentation existante.

La démocratie consociative serait un naturel pour la Californie, un État-nation qui façonne l’avenir. La Californie pourrait se joindre à des États occidentaux amis – l’Oregon ou Washington – pour former une consociation de démocraties progressistes. Ou il pourrait tendre la main, au nom de la désamorçage des conflits, pour rejoindre ses rivaux la Floride et le Texas en permettant aux citoyens d’élire des représentants dans les États de l’autre.

De tels arrangements, bien que nouveaux, ne sont pas entièrement nouveaux. Comme de plus en plus de personnes ont plusieurs nationalités nationales, de plus en plus de personnes votent dans plusieurs pays.

Des éléments de démocratie consociative sont déjà présents ici en Californie. La ville de Los Angeles permet aux gens de voter dans les conseils de quartier locaux même s’ils ne résident pas dans ce quartier – avoir même un intérêt minime pour un endroit (même s’il ne s’agit que d’y installer un cheval) vous donne des droits démocratiques. Et l’État de Californie permet aux personnes et aux groupes d’autres États de parrainer et de qualifier des initiatives de vote qui promulguent des lois et modifient la constitution de notre État. Les limites législatives de la Californie et les protections des droits des animaux nous ont été apportées de cette manière par des non-Californiens.

Pour la Californie, il pourrait être plus facile d’introduire une représentation consociée au niveau local.

Votre chroniqueur, par exemple, est convaincu qu’il devrait pouvoir voter aux élections municipales de Los Angeles même si je vis dans une petite ville qui borde LA

Voici ma logique : Le média à but non lucratif où je travaille est basé à Los Angeles. Je passe la plupart de mon temps libre à Los Angeles (faire du shopping, manger, profiter d’autres divertissements) et payer les taxes de vente locales. Et je dépends des routes et des trains supervisés par les responsables de LA.

Alors pourquoi Los Angeles ne devrait-elle pas m’autoriser, ainsi que les habitants des autres villes environnantes, à voter pour quelques membres supplémentaires pour nous représenter au conseil municipal de LA ?

Joe Mathews écrit la chronique Connecting California pour Zócalo Public Square.

https://colab.research.google.com/drive/1JKtoTLSAy_gdiopQxJ4oTQN4D7c9XRoH

https://colab.research.google.com/drive/18StaW8Nrr52tl2BMB33IqBnHjZ-Iz_ok

https://colab.research.google.com/drive/1slLYiVCU2p6yzMzN8JXveCmlsN3hXOXi

https://colab.research.google.com/drive/1IH27V-TqrjFYHC_BU4yT_aXCya10NjRS

https://colab.research.google.com/drive/1X–UCNB02q-Es7MN0i_dgKHFiDfU4pTO

https://colab.research.google.com/drive/1aXXO6QDpCMqSXgG4p87hQuIVyNgg9PrF

https://colab.research.google.com/drive/10RVEaX_7mCJCPLb3dXwoRaWz2XJiOe6G

https://colab.research.google.com/drive/1NkjoAMSecblWaGdQC3gdqbtaBS8GwCLn

https://colab.research.google.com/drive/15oG7jG9K79kJ1wLnPI96e9f1Px06KI8Z

https://colab.research.google.com/drive/1qKapKk-uoHvTPlmUMlbyGjLJrxDuD5RT

https://colab.research.google.com/drive/1oyhz7Zpxg8ayJYeBc4Nv8OmoF1EEJeDw

https://colab.research.google.com/drive/1bGV8MOeDEgVOWW_WLxjyn-D_aQuOBQnD

https://colab.research.google.com/drive/1fmTad0y5JXsJFq8s1TjBNrfpOJH0te_Y

https://colab.research.google.com/drive/1QjVBSZGtL1zV-Oiosz3Ef8du_8G1zT35

https://colab.research.google.com/drive/1ucgTCDjTLDD7sJmBkSpDiUsu8cDRh6Mp

https://colab.research.google.com/drive/1J8DZ7qsHI0haJCiBy6RG0rhyqt5IDZrX

https://colab.research.google.com/drive/1kn8OsPg2IQff1oYjBFAORI9pmNh1Vxp5

https://colab.research.google.com/drive/1-BAs-RZadVywmmaunaq4D0Yim2cwQ0_8

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.