Annie Rock n’est pas originaire de Baltimore, mais elle a adopté les Orioles. Sa ville natale, les Chicago Cubs, reste son favori, mais les Orioles sont son équipe de la Ligue américaine, et elle les a suivis depuis son déménagement à Baltimore en 2019 pour la faculté de droit.

À cette époque, elle considérait largement le club comme le pire de la Major League Baseball.

Mais récemment, lorsqu’elle a vérifié le record de l’équipe – s’attendant à voir le même club abyssal, vivant dans une cave – elle a été surprise.

« J’étais comme, ‘Oh, mon Dieu, ils sont un jeu sous 0,500′ », a-t-elle déclaré mardi en portant un t-shirt Sammy Sosa des Orioles. « C’était excitant. »

Les Orioles n’ont pas eu de fiche gagnante en six ans et ont entamé cette saison sans attentes. Mais leurs efforts de reconstruction, qui ont mis à l’épreuve la patience de certains fans, donnent des signes de vie. Les purs et durs et les fans occasionnels ont remarqué que le club est entré dans la pause des étoiles avec un dossier de 46-46.

« Ils peuvent sauter dessus », a déclaré le manager Brandon Hyde à propos du train en marche des Orioles. « Au début de cette année, pour moi, c’était l’objectif n ° 1, c’était de faire en sorte que nos joueurs continuent de s’améliorer, mais aussi de montrer aux fans des Orioles que nous nous améliorons et que nous mettons un bon produit sur le terrain. »

Malgré un investissement minimal dans leur liste de MLB – la masse salariale des Orioles en 2022 était la dernière des 30 équipes de la MLB au jour de l’ouverture – Baltimore n’était qu’à 4 matchs et demi d’une place en séries éliminatoires après une défaite vendredi contre les Yankees et est la plus grande surprise de la saison MLB. En juin, les Orioles ont affiché leur premier mois gagnant en cinq ans et suivis en juillet par remportant 10 matchs de suite pour la première fois depuis 1999.

« C’est juste pour nous prouver que nous sommes en compétition avec tout le monde », a déclaré le lanceur partant Tyler Wells. « Je pense que c’est extrêmement important pour nous en tant que joueurs, mais je pense que c’est encore plus important pour les fans et leur montrer que le vent tourne. »

La séquence de victoires des Orioles avant la pause des étoiles a attiré l’attention et l’excitation nationales quelques semaines seulement après que la franchise ait été sous les projecteurs pour des raisons négatives : un litige de propriété. Louis Angelos, fils du propriétaire de longue date Peter Angelos, a intenté une action en justice le mois dernier contre son frère, John, et sa mère, Georgia, affirmant que son frère tentait de prendre le contrôle de l’équipe. Le procès a également allégué que la famille avait l’intention de vendre l’équipe pendant des années et a suggéré, dans ce qui est considéré comme un scénario improbable, que l’équipe pourrait déménager au Tennessee.

Mais au cours des dernières semaines, les Orioles ont donné aux fans de nombreuses raisons de parler plutôt de victoires, de performances de retour et de l’avenir du club.

Le joueur de premier but Trey Mancini, le joueur le plus ancien du club et le seul vestige de sa dernière équipe éliminatoire en 2016, a déclaré que la ville avait une énergie différente – une énergie qu’il n’avait pas connue au cours des cinq dernières saisons.

« La ville, chaque fois qu’ils ont une équipe ici qui les enthousiasme, c’est sans pareil, notre base de fans et l’énergie qu’ils apportent et l’amour qu’ils ont pour cette équipe », a-t-il déclaré. « C’est incroyable. »

Sentir ‘quelque chose de bien’

Les Orioles ont construit dans ce sens.

Lorsque le vice-président exécutif et directeur général Mike Elias a été embauché en novembre 2018, il a promis de former un «vivier de talents d’élite.” Baltimore, l’espoir était, serait en mesure de développer constamment des joueurs capables de concourir dans la Ligue américaine de l’Est, une division qui est entrée dans la pause All-Star cette saison avec ses cinq équipes .500 ou mieux.

Elias a récemment déclaré qu’il était heureux que la séquence de jeu solide des Orioles ait démontré la santé de l’organisation « si clairement pour nos fans ».

À bien des égards, les fruits de l’effort de reconstruction avaient été évidents partout sauf à Camden Yards.

Sous Élie, les Orioles ont construit l’un des meilleurs systèmes de ligue mineure du sport. Beaucoup de joueurs de ce système étaient les produits de brouillons dans lesquels Baltimore avait des sélections précoces – y compris les choix n ° 1 au classement général Adley Rutschman et Jackson vacances – à cause des difficultés de l’équipe des ligues majeures. Le club a réorganisé son opération de développement des joueurs pour maximiser les capacités des prospects. La reconstruction s’est étendue aux échelons les plus bas, avec un nouvelle académie en République dominicaine en voie d’achèvement. Une fois construit, il abritera de jeunes joueurs latino-américains, une voie d’acquisition de joueurs dans laquelle le front office précédent n’avait en grande partie pas investi.

Pour les fans ne surveillant que ce qui s’est passé à Baltimore, le succès semblait lointain. Au cours de chacune de leurs trois saisons dans les ligues majeures sous Elias, les Orioles ont terminé avec l’un des cinq pires records des ligues majeures. L’équipe 2021 a souffert d’un 19 matchs consécutifs sans défaite, le plus long dans les majors depuis plus d’une décennie et à égalité au quatrième rang depuis 1900. Les fans ont vu la liste des Orioles se remplir de joueurs écartés d’autres organisations, tandis que les membres établis étaient échangés. Il était difficile de rester attaché.

Cette année a cependant été différente. Wells, dans sa deuxième année au sein de l’équipe de lanceurs des Orioles, a déclaré qu’il était plus facile d’être énergique, « parce que tout peut arriver. »

« On a l’impression que quelque chose de bien va se passer à la fin de la journée », a déclaré Jorge López, plus proche des Orioles All-Star.

Il n’y a aucune certitude que Baltimore gardera sa liste intacte à la date limite des échanges de la MLB le 2 août. Malgré leurs améliorations, les Orioles restent les derniers dans l’AL East, et ces équipes échangent souvent des vétérans avec des contrats expirant pour des joueurs plus jeunes, comme Elias l’a souvent fait pendant son mandat. Il a reconnu que « tout ce que je fais ou que nous faisons a des compromis » en ce qui concerne la date limite, ce qui signifie que le processus avant-gardiste de Baltimore pourrait encore entraîner le transfert de joueurs expérimentés et de dirigeants de clubhouse tels que Mancini ou le lanceur partant Jordan Lyles vers un autre. équipe dans leur dernière saison garantie en tant qu’Orioles.

Mais les joueurs se concentrent sur le fait de gagner des matchs dans le présent plutôt que dans le futur. Le faire fréquemment au cours des deux prochaines semaines pourrait suffire à garder leurs coéquipiers expérimentés. Contrairement aux équipes récentes des Orioles, ce groupe croit en son potentiel pour le faire.

« Nous nous concentrons uniquement sur le fait de toujours gagner des matchs de balle », a déclaré Mancini. « Nous sommes au cœur de la course en ce moment, ce qui est vraiment excitant à dire à haute voix, et c’est ce à quoi nous pensons, plutôt que tous les discours, le récit étant sur l’avenir et tout le monde dans les mineurs à venir . Ce groupe l’a fait, et c’est ce sur quoi nous nous concentrons.

Au cours de leur séquence de 10 victoires consécutives, les Orioles ont remporté trois matchs consécutifs au cours desquels ils perdaient avant la neuvième manche ou plus tard, un exploit que seules trois autres équipes ont réalisé au cours des deux dernières décennies. Ces dernières années, Baltimore n’a souvent pas été en position pour de tels retours.

Sur les 253 défaites en tête de la ligue des Orioles au cours des trois dernières saisons, 97 sont survenues par cinq points ou plus. C’était confortablement plus que toute autre équipe à cette époque, mais leurs 10 défaites de ce type au cours de la première moitié de cette saison étaient à égalité au septième rang en MLB.

« L’année dernière, nous nous sommes couchés tôt, et c’est juste comme, ‘D’accord, nous avons terminé' », a déclaré le joueur de premier but Ryan Mountcastle. « Cette année, quand nous sommes en bas tôt, ce qui n’est pas très souvent, mais quand nous le sommes, ce n’est pas trop. Nous ripostons toujours, à chaque match. »

Mountcastle fait partie d’un groupe d’Orioles qui se sont imposés comme le noyau de l’avenir de l’organisation, avec le receveur et ancien meilleur espoir Rutschman, le lanceur partant John Means, les voltigeurs Cedric Mullins et Austin Hays et d’autres. Mancini a déclaré qu’il avait vu chacun devenir « de très bons joueurs légitimes de la ligue majeure ».

Il n’y a aucune promesse que Mancini sera en mesure de mener à bien la reconstruction en tant qu’Oriole, d’autant plus que la date limite des échanges approche. Mais il pense que les joueurs qu’il laisserait derrière eux seront meilleurs pour les luttes de ces dernières années.

« Nous savons tous ce que c’est que de perdre, et maintenant, nous avons un avant-goût de ce que c’est que de gagner, et chaque fois que vous avez un avant-goût des deux, c’est à ce moment-là que vous savez », a-t-il déclaré.

Santé et espoir

Le fan des Orioles Andy Kleiman a commencé à suivre le baseball quand il était enfant lorsque Cal Ripken Jr. a établi sa séquence de longévité indélébile en 1995 et Baltimore a fait les séries éliminatoires en 1996 et 1997. Quatorze saisons consécutives perdantes ont suivi.

Bien qu’il ait donné des visites à Camden Yards à l’âge de 17 ans et qu’il reste un inconditionnel, les années de défaite ont érodé son espoir. Il n’a pas organisé de défilé lorsque les Orioles ont remporté 10 matchs de suite ce mois-ci, notant plutôt que la dernière fois que les Orioles ont fait cela, en 1999, ils avaient perdu une année. Mais Kleiman a dû admettre: « C’était amusant d’être un fan des Orioles pendant ces 10 jours. »

Kleiman et d’autres fans des Orioles, comme Colin Sheehan, ont salué le fait que, pendant la séquence, les Orioles avaient tendance sur les réseaux sociaux pour des raisons positives.

« Je ne pense pas que quiconque s’attendait à cela », a déclaré Sheehan. « Donc, c’était juste cool de les voir gagner. Peu importe où va le reste de la saison, au moins nous avons cela pour avoir de l’espoir pour l’année prochaine.

À un moment donné en mai, Caesars Sportsbook a placé le total de victoires attendu des Orioles à 58 1/2. Cela aurait donné à Baltimore sa quatrième saison consécutive de 100 pertes, à l’exclusion de la campagne raccourcie par coronavirus de 2020. Mais à la pause All-Star, ce chiffre est passé à 76 1/2, ce qui serait le plus grand nombre de victoires des Orioles depuis 2016.

Le chemin des Orioles vers les séries éliminatoires de 2022 est difficile, surtout s’ils traitent un ou plusieurs joueurs à la date limite des échanges. Mais le succès récent pourrait être moins indicatif de cette saison et plus indicatif d’une reconstruction en cours.

« Il reste la moitié de la saison », a déclaré Elias. « Nous allons voir ce qui se passe. Je suis sûr que nous avons des moments difficiles en réserve pour nous. Mais globalement, selon mon évaluation, je pense que cette organisation est en très bonne santé.

Une reconstruction réussie pourrait apporter une augmentation de la fréquentation d’une franchise qui s’est classée près du bas de la MLB à cet égard ces dernières années.

Le plan de reconstruction des Orioles vient, en partie, de l’ancien club d’Elias, les Astros de Houston. En 2012, l’année après que les Astros aient perdu 100 matchs pour la première fois, leur fréquentation moyenne était de 19 849. Après leur victoire aux World Series en 2017, la fréquentation a presque doublé pour atteindre 36 797.

Une fréquentation accrue se traduirait par plus de revenus pour les Orioles et leur propriétaire de Camden Yards, la Maryland Stadium Authority. Les Orioles se classent au 24e rang au cours de la première moitié de la saison avec une moyenne de 16 158 par match, selon Baseball Reference, une augmentation de plus de 6 000 par rapport au total de la saison dernière. Ils étaient en moyenne à 16 146 par match, dans un stade de 45 971 places, en 2019, la dernière saison complète avant la pandémie.

Le bail des Orioles avec l’autorité du stade lie l’équipe à Camden Yards et Baltimore jusqu’à la fin de 2023, mais les parties restent en pourparlers de bail. La législation adoptée par l’Assemblée générale cette année permet à l’autorité du stade d’emprunter jusqu’à 1,2 milliard de dollars pour améliorer l’Oriole Park et le stade M&T Bank des Ravens, à condition que les clubs signent des baux à long terme.

« Il apparaît que le [Orioles’] la reconstruction prend forme », a déclaré le directeur exécutif de l’autorité du stade, Michael Frenz, lors d’une récente réunion du conseil d’administration, « et je pense que cela va coïncider avec les prolongations de bail et les améliorations du stade.

Kleiman vit maintenant à New York avec sa femme et son fils de 2 ans, qui est obsédé par ses bobbleheads de Ripken et ses collègues anciens joueurs Melvin Mora, Nick Markakis, Manny Machado et Brian Roberts ; chaque matin, le tout-petit les montre du doigt et chaque soir, il dit que c’est aussi l’heure de se coucher.

Kleiman espère emmener son fils à un match des Orioles dans quelques années, quand le garçon sera peut-être assez vieux pour s’en souvenir.

D’ici là, la reconstruction des Orioles pourrait être encore plus avancée.

« Je ne veux pas dire que nous sommes exactement là où nous voulons être », a déclaré Mountcastle, « mais nous sommes en train de monter. »

()

https://colab.research.google.com/drive/1JKtoTLSAy_gdiopQxJ4oTQN4D7c9XRoH

https://colab.research.google.com/drive/18StaW8Nrr52tl2BMB33IqBnHjZ-Iz_ok

https://colab.research.google.com/drive/1slLYiVCU2p6yzMzN8JXveCmlsN3hXOXi

https://colab.research.google.com/drive/1IH27V-TqrjFYHC_BU4yT_aXCya10NjRS

https://colab.research.google.com/drive/1X–UCNB02q-Es7MN0i_dgKHFiDfU4pTO

https://colab.research.google.com/drive/1aXXO6QDpCMqSXgG4p87hQuIVyNgg9PrF

https://colab.research.google.com/drive/10RVEaX_7mCJCPLb3dXwoRaWz2XJiOe6G

https://colab.research.google.com/drive/1NkjoAMSecblWaGdQC3gdqbtaBS8GwCLn

https://colab.research.google.com/drive/15oG7jG9K79kJ1wLnPI96e9f1Px06KI8Z

https://colab.research.google.com/drive/1qKapKk-uoHvTPlmUMlbyGjLJrxDuD5RT

https://colab.research.google.com/drive/1oyhz7Zpxg8ayJYeBc4Nv8OmoF1EEJeDw

https://colab.research.google.com/drive/1bGV8MOeDEgVOWW_WLxjyn-D_aQuOBQnD

https://colab.research.google.com/drive/1fmTad0y5JXsJFq8s1TjBNrfpOJH0te_Y

https://colab.research.google.com/drive/1QjVBSZGtL1zV-Oiosz3Ef8du_8G1zT35

https://colab.research.google.com/drive/1ucgTCDjTLDD7sJmBkSpDiUsu8cDRh6Mp

https://colab.research.google.com/drive/1J8DZ7qsHI0haJCiBy6RG0rhyqt5IDZrX

https://colab.research.google.com/drive/1kn8OsPg2IQff1oYjBFAORI9pmNh1Vxp5

https://colab.research.google.com/drive/1-BAs-RZadVywmmaunaq4D0Yim2cwQ0_8

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.