Le concept même de Metal: Hellsinger m’attire dès la première note : tuez des démons dans un jeu de tir à la première personne de style Doom moderne au rythme de morceaux nouvellement enregistrés de certains grands noms du rock et du métal. En tant que personne qui a grandi en jouant à Doom original et qui aime les itérations modernes de la franchise, et qui a peut-être passé plus de temps dans la série Rock Band que toute autre franchise, le prochain jeu de The Outsiders coche beaucoup de cases. Pourtant, en entrant dans mon temps pratique avec le jeu, j’étais sceptique. Heureusement, la courte démo à laquelle j’ai joué au Summer Game Fest (qui est également disponible maintenant sur PlayStation, Xbox et Steam) a renforcé mon impression que ce jeu est, en effet, pour moi.

Après un bref tutoriel, où j’apprends qu’en tirant avec mes armes, en tranchant mon épée ou en faisant exploser des flammes de la tête de mon crâne désincarné au rythme, j’augmente mon multiplicateur. Ce multiplicateur est crucial pour le score ultime à la fin du niveau. Cependant, il y a d’autres raisons de vouloir détenir un multiplicateur, la principale d’entre elles pour moi est le fait que lorsque vous coulez dans les parties supérieures du multiplicateur, la chanson démarre à plein régime ; ce qui commence comme un simple rythme avec quelques guitares s’épanouit dans des voix hurlantes, des rythmes de batterie chargés de doubles coups de pied et des riffs de guitare déchiquetés. Cela semble simple, mais il m’a fallu une grande partie de la démo pour réapprendre à jouer à un FPS de cette manière.

Chanteur infernal de métal

Au début, je ne suis pas doué pour ça. Bien sûr, il existe des directives qui vous indiquent quand tirer au rythme du rythme, mais ma première inclination en voyant les démons venir vers moi est de spammer le bon déclencheur et de les trancher et de les couper en dés avec mon épée équipée; il s’avère que mes décennies de jeu de tir à la première personne ne sont pas aussi utiles au début. Cependant, lentement mais sûrement, je m’y habitue, alors que mes attaques commencent à avoir plus d’impact alors que je décroche des coups successifs à un rythme parfait. Certaines armes sont plus faciles à tirer au rythme que d’autres, car j’ai du mal à garder le rythme avec mon fusil de chasse, tandis que les doubles pistolets me donnent un peu plus confiance en mes compétences. Tout comme dans Doom, une fois que vous avez suffisamment endommagé un ennemi, il tombe dans un état d’étourdissement, vous permettant de porter un coup de grâce dévastateur (l’amenant à laisser tomber des micros de santé pour reconstituer tout ce que vous avez perdu). Contrairement aux attaques normales, qui peuvent être déclenchées à tout moment, les finisseurs doivent être exécutés en rythme avec la musique.

Alors que je continue à me frayer un chemin à travers les hordes de démons, attaquer au rythme m’envoie presque dans un état de flux. Attaquer au rythme, esquiver les attaques entrantes, effectuer des rechargements actifs au rythme et atterrir les finisseurs pour nettoyer les pièces ressemblent presque à une seconde nature grâce au métal envoûtant mais intense pompant à travers mes écouteurs. Une fois que la mécanique a cliqué pour moi et que j’ai recyclé mes instincts FPS initiaux, Metal: Hellsinger m’a attiré.

Chanteur infernal de métal

Ma démo s’est terminée par une bataille de boss contre Judge Aspect. Cette bête ailée a tous les mouvements de base auxquels vous vous attendez dans un jeu comme celui-ci : vagues de boules de feu, faisceaux d’énergie concentrés, téléportation et, bien sûr, invocation de sbires. La barre de santé substantielle d’Aspect prend beaucoup de temps à s’effriter, mais grâce aux vagues de sbires et à quelques récupérations de santé sur un terrain adjacent, j’ai finalement abattu le démon d’élite et ma démo touche à sa fin.

Lorsque Metal: Hellsinger sera lancé, il proposera 10 chansons d’au moins 9 artistes, qui pourront être jouées sur 7 niveaux. Avec des noms comme Randy Blythe de Lamb of God, Serj Tankian de System of a Down et Alissa White-Gluz d’Arch Enemy fournissant des voix à la bande originale, j’ai hâte de plonger plus profondément dans les profondeurs de l’enfer lorsque le jeu sera lancé sur PlayStation 5, Xbox Series X/S et PC le 15 septembre.

Pour en savoir plus sur Metal: Hellsinger, consultez notre interview avec Serj Tankian de System of a Down sur ses contributions et ses réflexions sur le jeu de tir à venir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.