TEE ROOM: Drame hôtelier pour Ernie Els, occasion manquée pour Alex Noren, problème de bunker pour Viktor Hovland… les principaux sujets de discussion de la première journée du 150e Open

  • L’Open est en cours et Courrier sportif a rassemblé les principaux points de discussion
  • La ronde d’Ernie Els s’est déroulée de façon spectaculaire au trou le plus célèbre du parcours
  • Alex Noren a raté son opportunité de jouer à l’Open en s’envolant pour la Californie
  • La star du tennis Ashleigh Barty a regardé Justin Rose s’échauffer avant de se retirer
  • Paul Lawrie pense que « la durée des tirs commence à devenir incontrôlable »

Rory McIlroy était ravi de sa performance de jeudi alors qu’il cherche à remporter son cinquième titre majeur au 150e Open.

Pendant ce temps, Tiger Woods a eu une journée à oublier après un double bogey au premier, perdant des points aux troisième et quatrième et s’effondrant à un décevant six sur 78.

Dessous, Courrier sportif regardez plusieurs autres points de discussion après le premier jour du plus ancien tournoi de golf au monde.

Sportsmail examine plusieurs points de discussion après le premier jour du plus ancien tournoi de golf

Sportsmail examine plusieurs points de discussion après le premier jour du plus ancien tournoi de golf

DRAME D’HÔTEL POUR ERNIE

Malgré toute l’élégance intemporelle du swing d’Ernie Els, sa partie s’est déroulée de façon spectaculaire au trou le plus célèbre du parcours. Il avait quatre sous pour se rendre au 17e, ce qui nécessite un coup de départ au-dessus de l’hôtel Old Course, où Tiger Woods séjourne. Els a rapidement coupé son entraînement, a frappé l’hôtel et a pris un double bogey.

Pour toute l'élégance intemporelle du swing d'Ernie Els, son tour s'est déroulé de façon spectaculaire au trou le plus célèbre du parcours

Pour toute l’élégance intemporelle du swing d’Ernie Els, son tour s’est déroulé de façon spectaculaire au trou le plus célèbre du parcours

L’OCCASION MANQUÉE DE NOREN

Ayez une pensée pour l’ancien joueur de la Ryder Cup Alex Noren. Il s’est envolé pour St Andrews en tant que première réserve, mais craignant que l’appel ne vienne jamais, il est parti mercredi pour jouer le championnat Barracuda en Californie. Avec Justin Rose et Erik van Rooyen qui se sont retirés hier, c’était une chance manquée.

Alex Noren s'est envolé pour St Andrews en tant que première réserve, mais craignant que l'appel ne vienne jamais, il est parti mercredi pour jouer le championnat Barracuda en Californie.

Alex Noren s’est envolé pour St Andrews en tant que première réserve, mais craignant que l’appel ne vienne jamais, il est parti mercredi pour jouer le championnat Barracuda en Californie.

EST-CE LE PROCHAIN ​​GOLF POUR BARTY ?

Ashleigh Barty est à St Andrews et a regardé Justin Rose s’échauffer quelques minutes avant de se retirer. Le joueur de 26 ans, qui a pris sa retraite du tennis après avoir remporté l’Open d’Australie en janvier, joue avec un handicap de quatre. Elle en parle mais ayant également joué au cricket Big Bash, une troisième carrière sportive pourrait-elle se profiler à l’horizon ?

Ashleigh Barty est à St Andrews et a regardé Justin Rose s'échauffer avant de se retirer

Ashleigh Barty est à St Andrews et a regardé Justin Rose s’échauffer avant de se retirer

LAWRIE : IL EST TEMPS DE LE RETENIR

Les positions des broches du premier tour étaient beaucoup plus difficiles que d’habitude – en raison des craintes que le parcours soit sans défense par une journée calme. Certains pointeront vers le Old Course mais d’autres, comme Paul Lawrie, blâmeront la technologie. Il a déclaré: « Peut-être que la durée des tirs commence tout juste à devenir un tout petit peu incontrôlable. »

Paul Lawrie (ci-dessus) pense que

Paul Lawrie (ci-dessus) pense que « la durée des tirs commence à devenir incontrôlable »

LE PROBLÈME DU BUNKER DE VIKTOR

Il n’y a pas beaucoup de joie dans les 112 bunkers du Old Course – il suffit de demander à Viktor Hovland. Il a dû jouer sur le côté au quatrième, avec une jambe à genoux hors du bunker, pour un bogey. Puis au 12e, sa balle était si près du visage qu’il a pris une pénalité dans le sable mais a en quelque sorte paré le trou.

Il n'y a pas beaucoup de joie dans les 112 bunkers du Old Course - il suffit de demander à Viktor Hovland

Il n’y a pas beaucoup de joie dans les 112 bunkers du Old Course – il suffit de demander à Viktor Hovland

Publicité

Lien source

https://colab.research.google.com/drive/1f528YsfFKAPiW9uPcWFfnXDtx_3NntTx

https://colab.research.google.com/drive/1hio6nku8k9hmBmagOApAardLX8onPPys

https://colab.research.google.com/drive/10qGJcXMlpfsZijN2fRGyjBwmbkArejfb
https://colab.research.google.com/drive/1KLVqG_JVj7g0DF1wuf4Kh5abiCLwO1ci
https://colab.research.google.com/drive/12Lnp1gXq8iPPkNWMoiGv3_5ZwYdlR5ok

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.